vendredi 26 mai 2017

Gainage et course à pied

J'ai décidé de lancer régulièrement des défis, aussi bien à vous qu'à moi-même.
Mon cinquième défi sera de faire régulièrement des exercices de gainage et de temps à autre de la course à pied.
Parfois, vous serez obligé de fuir et à ce moment là, il vaut mieux être capable de courir. C'est pourquoi 2 à 3 fois par semaine, exercez-vous à la course à pied (moi j'en fait en ville). Quant aux exercices de gainage, cela sert à muscler le tronc et surtout à avoir un ventre plat (parce qu'il est difficile de courir avec un gros ventre).

gainage

Tenir la position ci-dessus au moins une minute en vous aidant de l'appli Horloge de votre smartphone.

gainage

Tenir la position ci-dessus au moins une minute en vous aidant de l'appli Horloge de votre smartphone. Changez de côté et faites la même chose. L'important est de tenir semaine après semaine le plus longtemps possible.

Ces exercices de gainage sont à faire 5 fois par jour si vous voulez obtenir rapidement des résultats.

N'oubliez pas que dans la rue, vous n'aurez ni gants, ni coquille pour vous protéger. Aussi, il est préférable de s'entrainer sans protection, sinon lors d'un affrontement réel, vous risquez d'être blessé.

Thierry Cumps
Agent de sécurité et pratiquant de Systema

mercredi 17 mai 2017

Défi n°4 : faire des squats en descendant et en remontant très lentement

J'ai décidé de lancer régulièrement des défis, aussi bien à vous qu'à moi-même.
Mon quatrième défi sera de faire des squats façon Systema. On descend lentement en comptant jusqu'à 10 tout en gardant le dos droit. Et on remonte lentement également.
Essayez de vous décontracter, être confortable, relâchez vos tensions, laissez les épaules tombées, ne vous contractez pas et inspirez par le nez en expirant par la bouche surtout lorsque cela devient douloureux.
Soit vous respirez tout au long du mouvement, soit vous faites le mouvement en apnée et vous respirez à la fin du mouvement.

Exemple d'utilisation pratique : lorsqu'on fait une torsion du poignet de son adversaire, on est emmené à descendre sur son axe tout en tournant son corps de façon à obliger l'adversaire à se coucher.
Je tord le poignet droit de mon ennemi en lui faisant croire que je vais lui serrer la main et j'abaisse mon centre de gravité en tournant vers la droite, de sorte qu'il va être obligé de se coucher par terre sinon c'est son poignet qui pète. Ensuite, je l'achève au sol par des coups sur la tête, les côtes flottantes et le bas de la colonne vertébrale tout en gardant la maitrise de son poignet (ou de ses doigts). Je peux aussi l'étrangler.
Je n'arrête mon travail que lorsque je l'ai attaché les poignets dans le dos ou qu'il soit évanoui.


ADDAM systema Toulouse David Squat


Le Squat Comme Élément de Correction de la Structure


Comment briser la nuque d'une personne

Lorsqu'on à affaire à un terroriste, ne pas hésiter à lui briser la nuque dés que vous en avez l'opportunité.

N'oubliez pas que dans la rue, vous n'aurez ni gants, ni coquille pour vous protéger. Aussi, il est préférable de s'entrainer sans protection, sinon lors d'un affrontement réel, vous risquez d'être blessé.

Thierry Cumps
Agent de sécurité et pratiquant de Systema

vendredi 12 mai 2017

Défi n°3 : Relachez-vos tensions, surveillez votre respiration chaque jour à toute heure

80% du succès en cas d'attaque dans la rue dépendra, non pas de vos techniques de défense, mais de votre capacité à réfléchir et à contrôler vos émotions.

Vous avez sans doute entendu parler de "l'effet tunnel". Lorsqu'on est agressé dans la rue, on se focalise sur l'agresseur et pire encore sur une seule partie de l'agresseur, exemple son visage, ses yeux, son couteau, son poing, etc. Vous oubliez alors que l'agresseur a d'autres parties du corps, qu'il a peut être des comparses prêts à vous attaquer, que vous avez sûrement plusieurs options comme la fuite ou l'attaque, etc.

Vous pouvez vous préparer seul en essayant de contrôler vos tensions : relâchez les épaules, déverrouillez le bassin, vérifiez que vous respirez à tout moment (respiration Systema conseillée). Notez que l'être humain fait souvent des apnées sans s'en rendre compte et notamment lors d'un conflit, ce qui le prive d'oxygène au moment où il en a le plus besoin.
Exemple : si je tord le doigt d'un individu en cherchant le bon angle de torsion pour le mettre au sol sans effort de ma part, l'individu va se focaliser sur la douleur de son doigt au lieu de me frapper, ce qui me ferait automatiquement relâcher ma prise sur son doigt.
Idem, lorsqu'un individu vous étrangle, vous devez détourner son attention en le frappant n'importe où afin qu'il desserre son éteinte sur votre cou.

Vous pouvez aussi vous préparer avec d'autres personnes qui simuleront des attaques sur telle ou telle partie de votre corps afin de vous faire réagir en pleine conscience, ce qui vous permettra de choisir les meilleures options. Le fait de répéter ce genre de mise en scène va vous préparer mentalement à faire face à des attaques de rue.

Thierry Cumps
Agent de sécurité et pratiquant de Systema

Notre prochain séminaire aura lieu le Dimanche 21 Mai de 09h00 à 13h30.
Le thème : travail émotionnel renforcé.
Lieu :
C.E.A.S.C.
23, rue de la Sourdière
75001 Paris.
Métro : Tuileries ou Pyramides.

Nos séminaires sont mensuels, ont lieu le Dimanche et proposent 4 h 30 d’entraînement dans la journée. Ils sont ouverts à tous, membres du club ou personne extérieures, quelque soit le niveau.

La durée de ces entraînement permet d’approfondir d’avantage certains principes ou certains thèmes. Un élément important de ces stages est la possibilité d’avoir de nombreux partenaires et ainsi d’avoir l’opportunité de s’entraîner avec des personnes de corpulence différentes, générant des émotions différentes.

Comme dans nos cours, l’ambiance est particulièrement conviviale et l’absence de compétition incite plutôt les participants à s’entraider plutôt qu’à se mesurer.
Le nombre des participants permet également de de travailler par petits groupes de six ou huit et de se rapprocher d’avantage des origines militaires du Systema en mettant l’accent sur le travail émotionnel pour lequel nous attachons une grande importance.

Les personnes souhaitant s’entraîner et ne disposant pas d’un instructeur de Systema dans leur ville peuvent au moins, une fois dans le mois, participer à un séminaire de Systema à Paris.
Le systema n’imposant pas de règles, n’impose pas d’avantage une façon de se comporter ou de s’habiller. Vous viendrez donc comme vous le souhaitez, avec un pantalon large, confortable et solide, et un tee-shirt.

De la même manière, les élèves ne sont pas obligés de se tenir au garde à vous pendant les cours, comme à la manière de certains arts martiaux Japonais ou chinois. Cela peut effectivement donner aux enfants une certaine rigueur, mais il n’est pas question d’imposer de la tension (mentale ou physique) à des adultes qui viennent s’entraîner et apprendre quelque chose d’utile. C’est ainsi que le Systema fait exploser un bon nombre d’idées reçues. En effet, en ce qui nous concerne, rigueur et pédagogie ne riment absolument pas avec rigidité.

mardi 9 mai 2017

Défi n°2 : habituez-vous à ramper sur le dos sans les mains

J'ai décidé de lancer régulièrement des défis, aussi bien à vous qu'à moi-même.
Mon deuxième défi sera de ramper sur le dos sans l'aide des mains, ceci afin de se préparer à être très mobile sur le dos lorsque vous êtes au sol et que vous devez faire face à 1 ou plusieurs adversaires. Cela a aussi pour effet de fortifier les muscles du tronc.

On va utiliser la méthode Systema : on respire par le nez et on expire par la bouche, on relâche les épaules et le bassin et on essaie d'être le plus décontracté lorsqu'on rampe.

Au fur et à mesure des semaines d'entrainement, vous serez de plus en plus à l'aise au sol et vous n'aurez plus peur d'être au sol. N'oubliez pas que le combat ne s'arrête pas lorsque l'un des protagonistes est au sol.
Vous pouvez aussi ramper sur le ventre (toujours sans les mains).
Personnellement, j'utilise des vêtements sales avant de ramper sur le sol un peu partout chez moi.
Vous pouvez aussi descendre les escaliers en rampant lorsque vous maitrisez bien le sol plat.


ramper sur le dos

Au sol vous devez arriver à être capable de ramper avec une ou deux personnes allongées sur votre dos. Mais surtout, vous devez être capable de vous déplacer au sol dans tous les sens (sur le ventre, le dos et sur les côtés), toutes les directions et quels que soient les obstacles sur votre chemin. Vous devez être aussi à l'aise au sol que lorsque vous êtes en position debout.
Lorsque des personnes essayent de vous frapper alors que vous êtes au sol, vous devez être capable de vous mouvoir aussi relaxé qu'avant et même s'ils essayent de vous poignarder ou de vous donner des coups de pieds. Au sol, vous devez être aussi à l'aise que le serpent. Mais pour cela vous devrez passer pas mal de temps au sol, jusqu'à ce que vous y trouvez vos habitudes. Lorsque le pratiquant de Systema débute sur un sol dur, il se fait mal, puis il apprend à se mouvoir correctement quelle que soit la dureté du sol, ensuite il apprend à aimer le contact du sol et celui-ci devient son terrain de jeu favori. Je conseille de pratiquer chez vous sur un plancher en bois, ramper, rouler et se déplacer dans tous les sens, puis franchir des obstacles en restant le plus possible collé au sol. Même si vous pratiquez ces exercices en cours ou en séminaire de Systema, il vous faudra beaucoup de travail personnel pour acquérir de l'expérience du sol et développer des muscles spécifiques au tronc qui ne peuvent pas être travaillés autrement. Vous pouvez chez vous utiliser de temps en temps le déplacement au sol dans toutes les pièces de votre maison (escaliers compris). Surtout, apprenez à ne pas utiliser vos mains lorsque vous êtes au sol (le serpent n'a pas de mains). Lorsque je rampe sur le dos, je place mes mains sur le ventre et lorsque je rampe sur le ventre, je garde mes mains croisées dans le dos. Conseil : gardez des vêtements sales pour les exercices au sol.

Vous pouvez aussi mettre les mains sous la nuque pour soulager celle-ci lorsque vous rampez depuis plusieurs minutes. N'hésitez pas à utiliser vos jambes pour vous pousser dans la bonne direction. Lorsque au sol, vous ferez face à un adversaire debout, vous devrez toujours lui faire face et repousser ses jambes afin de l’empêcher d'avancer. C'est donc un excellent exercice. Par contre, pour apprendre à frapper et à faire tomber un adversaire debout alors que vous êtes au sol, vous devrez travailler à deux.

N'oubliez pas que dans la rue, vous n'aurez ni gants, ni coquille pour vous protéger. Aussi, il est préférable de s'entrainer sans protection, sinon lors d'un affrontement réel, vous risquez d'être blessé.
Dans la rue, il n'y a ni arbitre, ni gant, ni honneur, seul compte le résultat.

Thierry Cumps
Agent de sécurité et pratiquant de Systema

dimanche 7 mai 2017

Défi n°1 : faire des pompes sur les poings tous les jours sur un sol dur

J'ai décidé de lancer régulièrement des défis, aussi bien à vous qu'à moi-même.
Mon premier défi sera de réaliser des pompes sur les poings et sur un sol de type plancher en bois ou béton, ceci afin de se préparer à donner des coups de poings efficaces sans risque de se briser les os.

On va utiliser la méthode Systema : on respire par le nez et on expire par la bouche, on relâche les épaules et le bassin et on essaie d'être le plus décontracté lorsqu'on fait les pompes.
Notez que les pompes doivent être exécutées le plus lentement possible que vous respirez pendant l'exercice ou après (exercices en apnée pour simuler le stress).

Au fur et à mesure des semaines d'entrainement, vous pourrez faire plus de pompes, plus longtemps et sur des sols de plus en plus dur. Le bénéfice sera de vous permettre de frapper plus durement sans vous faire mal n'importe quelle partie du corps de votre adversaire.


Pompes Systema

N'oubliez pas que dans la rue, vous n'aurez ni gants, ni coquille pour vous protéger. Aussi, il est préférable de s'entrainer sans protection, sinon lors d'un affrontement réel, vous risquez d'être blessé.
Dans la rue, il n'y a ni arbitre, ni gant, ni honneur, seul compte le résultat.

Thierry Cumps
Agent de sécurité et pratiquant de Systema

vendredi 5 mai 2017

Les points vitaux

Généralement, on ne vous apprend pas les points vitaux du corps humain, car frapper ces points vitaux, c'est prendre le risque de mettre en danger de mort ou d'incapacité physique la personne que l'on frappe. Pour autant, il m'apparait important de connaître ces points vitaux lorsqu'il en va de votre survie fasse à une menace réelle et sérieuse, c'est-à-dire lorsque vous sentez que votre vie est menacée si vous ne frappez pas les points vitaux de votre (ou de vos) adversaire(s). Voici donc les fameux points vitaux du corps humain :

Points naso frontal : entre les yeux








Os temporal : situé derrière l'oreille







Hypogastre : au dessus de la vessie







5 ERREURS À NE PAS COMMETTRE DANS LA RUE

Thierry Cumps
Agent de sécurité et pratiquant de Systema

mardi 2 mai 2017

Self-défense avec couteaux

Une grande partie des agressions ont lieu avec une arme blanche (couteau, poignard ou autre lame).
Ma cousine belge s'est faite un jour braquer dans le parking privé de son immeuble avec un couteau sous la gorge. 
Dans nos cours de Systema, beaucoup d'élèves ont peur de se faire agresser avec un couteau. Et il me semble normal d'avoir peur du tranchant ou de la pointe d'une lame. Et c'est justement pour cette raison que nous devons apprivoiser le couteau, le respecter mais ne plus en avoir peur.


Knife Gripping Hand Against Chest

Vous devez apprendre à vous relaxer au contact de la lame d'un couteau. Gardez bien le bassin et les épaules déverrouillés, libres de se mouvoir afin de pouvoir rediriger la lame de votre adversaire selon votre bon vouloir et éventuellement de la retourner contre votre partenaire (l'assaillant).
Vous apprendrez également à réagir avec un couteau dans le dos ou sous la gorge, mais aussi en fermant les yeux vous apprendrez à sentir la lame avant même qu'elle ne vous touche.

Note importante : utilisez des couteaux d’entrainement avant de passer à l'entrainement avec de vrais couteaux.

Vladimir Vasiliev (l'un des plus grands maîtres de Systema) a publié la vidéo ci-dessous que vous pouvez télécharger immédiatement après avoir payé $9.95 en carte bancaire ou avec Paypal.

Systema

Vous apprendrez les bases du désarmement au couteau, d'abord uniquement avec le torse (épaules et ventre), puis avec un bras, puis 2, et ensuite en ajoutant les jambes.
Ces explications sont super claires et la progression est très facile à condition bien sûr d'avoir un partenaire qui accepte de vous faire travailler.

agression avec couteau

Vous apprendrez notamment à utiliser l'épaule opposé à l'attaque lorsque vous êtes dos au mur et que par conséquent, vous n'avez pas de liberté de mouvement.

Systema Spetsnaz

Je vous conseille aussi les dvd de Vadim Starov.
Vadim Starov, ancien militaire des forces spéciales (Spetsnaz) de l'armée de l'air est né en Russie, dans une famille de tradition militaire. Son père était un officier de l'armée russe. Dès l'âge de onze ans, Vadim s’entraine au Sambo et à l'âge de quatorze ans il débute la boxe anglaise. À l'âge de 23 ans, il est diplômé de l'Académie Militaire des Forces de l'Air, après avoir servi pendant deux ans dans les forces spéciales (les Spetsnaz). De 1994 à 2001, Vadim Starov est membre de l’Association des anciens combattants « Vympel ». Il est instructeur de combat à mains nues de style russe, officier des opérations spéciales et Vice-Président du Service de sécurité de l'association des citoyens de Russie. En 1997, Vadim Starov devient membre de L’Organisation Internationale des anciens combattants des forces spéciales : « Monolit ». Par la suite, il découvre et commence à pratiquer le style russe de combat et méthode d’autodéfense : le « Kadotchnikov Systema ». En 2001, Vadim Starov ouvre le Centre international de combat à mains nues de style russe dans la ville de Tver. En 2002, il est invité par les forces militaires russes pour enseigner le combat à mains nues. Il devient instructeur à l'Académie militaire de la ville de Tver où il enseigne son style de combat à mains nues en plus des méthodes spéciales de survie dans des situations extrêmes. Depuis 2006, Vadim Starov enseigne les techniques et méthodes de combat corps à corps du « Systema Spetsnaz » aux agents fédéraux de lutte contre le trafic de stupéfiants. Il a écrit un livre sur l'entraînement militaire des forces spéciales russes « La voie de la formation du guerrier » et a produit de nombreux films documentaires sur la formation des Spetsnaz (forces spéciales).

couteaux

A droite un couteau de cuisine et à gauche mes couteaux d'entrainement. J'ai aussi des faux pistolets.
Les couteaux que je préfère sont ceux qui ont une lame en aluminium. Ils sont lourds, bien équilibrés et en vente sur Amazon.

couteau d'entrainement

Thierry Cumps
Agent de sécurité et pratiquant de Systema